RETOUR

Ces nouveaux modes de travail qui bousculent le staffing

Ces nouveaux modes de travail qui bousculent le staffing

Cela fait maintenant plusieurs années que les entreprises doivent s’adapter aux nouveaux modes de travail. Les objectifs sont à la fois de gagner en agilité, mais aussi de répondre aux aspirations des salariés de l'entreprise. Pour les salariés, ils sont en quête de bien-être au travail et d'une plus grande flexibilité pour un meilleur équilibre vie pro/vie perso, ils attendent des organisations qu’elles fassent davantage preuve de souplesse. C'est un véritable challenge pour toutes les entreprises qui cherchent à s'améliorer dans la gestion du capital humain.

I. Le contrat de travail classique VS une ubérisation du travail

II. Transformation du staffing, un besoin grandissant de flexibilité et d’agilité

Le contrat de travail classique VS une ubérisation du travail

« Les livreurs nous disent qu’ils veulent choisir quand, où et s’ils veulent travailler. Et c’est ce que nous permettons de faire », a récemment commenté dans les médias un des porte-paroles de Deliveroo. En effet, après la requalification d’un contrat de prestation en contrat de travail par les Prud’hommes en février 2020, on ne peut s'empêcher de constater que si les collaborateurs demandent davantage de flexibilité, ils n'en désirent pas moins plus de stabilité. Libérer la capacité de travail, oui mais sans l’ubériser !

Le travail à temps partagé consiste à recruter, en CDI ou en CDD, des salariés mettant leurs compétences et expériences à disposition de plusieurs entreprise. Ce statut rencontre actuellement un grand succès auprès des 430 000 professionnels concernés.

D’après le baromètre du travail à temps partagé 2020, 94 % des professionnels le plébiscitent et l'apprécient.

Infographie Contrat de travail vs une ubérisation du travail

Du côté des employeurs, on retrouve également cette satisfaction !

En effet, le travail à temps partagé répond à des enjeux croissant de flexibilité (28 % des sondés), de compétences en bénéficiant de salariés aux expertises reconnues (25 % des sondés) ou même à des objectifs d’ordre financier. Pour 20% des personnes interrogés dans cette étude, c’est un moyen efficace de mieux maîtriser ses coûts liés à la masse salariale.

Si recourir à du personnel à temps partagé reste encore une pratique des TPE et PME, en raison de la taille des structures ou encore de plus faibles moyens, le principe de disposer de la bonne personne au bon endroit et au bon moment reste un challenge pour les entreprises, quelle que soit leur envergure et leur secteur d’activité. En valorisant leurs ressources internes, les entreprises ouvrent une nouvelle voie pour faire face à leurs besoins ponctuels de compétences.Les cadres restent les premiers concernés par le travail à temps partagé, mais la part des non-cadres ne fait que progresser ces dernières années. Elle atteint désormais 34% des effectifs contre 25% en 2019, versus 11% lors de l’édition du baromètre 2018.

La preuve – s’il en fallait encore une – que des collaborateurs de tous horizons formulent de nouvelles attentes vis-à-vis du monde du travail. Leurs priorités évoluent : 59% des salariés mettent l’accent sur le bien-être, légèrement devant la rémunération (58%) et les conditions de travail (56%), selon une étude BVA.

Transformation du staffing, un besoin grandissant de flexibilité et d’agilité

Force est de constater que les attentes collaborateurs sont de plus en plus entendues. Les entreprises se transforment, mais plus précisément adaptent surtout l’organisation du travail. Car la flexibilité prend plusieurs formes, prenant compte des particularités ou contraintes du quotidien de chacun. Télétravail, home office, temps partiel, annualisation du temps de travail, horaires variables… se diffusent dans les entreprises pour permettre aussi bien aux employeurs qu’aux salariés de gagner en souplesse. A ce titre, 78% des entreprises françaises autorisent leur personnel, ou certaines équipes, à bénéficier d’une forme quelconque de travail flexible nous apprend une enquête de SD Worx.

Les agents de nettoyage demeurent des collaborateurs flexibles par excellence. Pour autant, la PME de nettoyage Ekoklean (ex-Artupox) a développé une politique résolument tournée vers le mieux vivre en entreprise. L’optimisation du temps de trajet permet l’optimisation de la journée de travail. Ainsi, ses collaborateurs, les « Kleaners », sont affectés par zone afin d’intervenir dans des entreprises distantes l’une de l’autre de trois stations de transport en commun maximum !Par ailleurs, les horaires peuvent être calquées sur ceux des entreprises clientes, soit en semaine de 8h à 20h, dans un souci de favoriser :

  • des journées de travail en continu ;
  • la limitation des contrats courts ;
  • des rémunérations plus attractives pour les collaborateurs ;
  • et l’équilibre vie privée/ vie professionnelle des Kleaners.

Résultat : l’entreprise enregistre un taux de turnover très inférieur à 1%. Dans le secteur du facilty management, et en particulier du nettoyage, cela sonne comme une véritable révolution !

L’ère de la Gig Economy a vu émerger de nouveaux modes de travail, modifiant en profondeur le paysage professionnel et engendrant de nouveaux défis en matière de gestion du capital humain. Pour trouver les collaborateurs adéquats et volontaires pour faire face à une pénurie de compétences, les outils digitaux collaboratifs peuvent être des alliés de poids, notamment pour des sociétés multi-sites.

Les managers déclarent immédiatement leurs besoins de staffing quand les collaborateurs renseignent leurs disponibilités sur une même plateforme. Les managers sont invités à être au cœur du nouveau dispositif à mettre en place. En effet, ils accompagnent les salariés pour qu’ils adoptent les outils : ils les forment et les accompagnent dans leur utilisation, puis surveillent et évaluent les progrès enregistrés. Pas à pas, ils permettent aux collaborateurs de devenir acteurs de leur propre parcours professionnel.

Banner Andjaro - Demande de démo
CTA Livre blanc 
Le rôle des Ressources Humaines et des Opérations s’est particulièrement renforcé dans les organisations. Au-delà des mesures mises en place pour assurer la sécurité de tous, vos fonctions sont garantes des moyens humains et organisationnels déployés dans un paysage économique bouleversé.
‍
Ce livre blanc a vocation à vous aider à franchir cette étape, mais aussi à vous offrir de nouvelles perspectives en matière de performance opérationnelle, financière et humaine.

Téléchargez gratuitement ce livre blanc :

Livre blanc Digitaliser son staffing : Comment aligner les enjeux économiques, sociaux et RH ?

📰 Abonnez-vous à notre Newsletter

Une fois par mois, les tendances du workforce management et de l'actualité RH dans votre boîte mail.

Vous avez aimé ce sujet ?
Ces contenus peuvent aussi vous intéresser :