RETOUR

Comment améliorer le taux de placement de votre personnel ?

Comment améliorer le taux de placement de votre personnel ?

💌
Abonnez-vous
à notre newsletter

Cliquez ici !

Près des trois quarts des employeurs affirment rencontrer des difficultés de recrutement. À l’échelle nationale, ce manque de main-d’œuvre impacte le bon fonctionnement des entreprises et devient un frein à leur développement. Tensions géopolitiques, mesures sanitaires aléatoires… Pour répondre à vos enjeux de continuité opérationnelle et assurer le taux de placement du personnel là où celui-ci est nécessaire, votre gestion du recrutement doit s’adapter. Voici 5 moyens de relever ce défi.

1. Puiser dans les effectifs à temps partiel

Le premier vivier exploitable pour un employeur se trouve dans ses effectifs à temps partiel qui, contrairement aux idées reçues, peuvent rechercher un complément de revenu ! Ainsi, recruter de manière temporaire au sein de votre organisation peut être une réponse à vos besoins urgents de main d'œuvre.

Avec le recours aux heures complémentaires, le salarié à mi-temps travaille davantage sans avoir à conclure un avenant à son contrat de travail. Toutefois, ce type de dépassement doit être prévu dans les clauses. Si tel est le cas, le salarié peut effectuer en supplément jusqu’à 1/10e de la durée hebdomadaire ou mensuelle prévue.

Par exemple : s’il fait 30 heures par semaine, il peut travailler 3 heures complémentaires maximum. Toutefois, cette limite de dépassement peut être portée à 1/3 de la durée hebdomadaire ou mensuelle par certaines dispositions conventionnelles.

Par conséquent, l’employé à temps partiel seul ne suffit pas toujours à combler un poste vacant. Il reste souvent nécessaire de dispatcher les tâches d’un même service à plusieurs d’entre eux. Une telle solution de secours réclame donc un peu d’organisation ! L’idéal serait de permettre aux concernés d’annoncer clairement et régulièrement leurs disponibilités pour prendre des missions temporaires.

2. Solliciter son vivier de CDD

Les besoins en recrutement court terme ne peuvent pas tous être pourvus en interne. Vient un moment où il est indispensable d’embaucher des CDD. Selon la DARES, lorsque vous recrutez un vacataire pour une mission, 8 fois sur 10 le candidat retenu a déjà travaillé pour vous. Cela prouve l’importance de créer un vivier de profils externes qualifiés. De sorte que managers et RH puissent facilement exploiter une base de données fiable et pertinente.

« Une entreprise ne doit plus se limiter à recruter un simple commercial. Mais anticiper ses futurs besoins, en identifiant aussi chez le candidat ses capacités managériales et/ou de formateur. La question que le recruteur doit se poser est de savoir si le profil recherché est cohérent par rapport au marché de l’entreprise ».
Cilia Gani, responsable formation et consulting chez Centra Test

Alimenter de façon continue et qualitative votre vivier de candidatures devient un enjeu important. Mais il faudra aussi réfléchir à comment l’activer efficacement pour recruter en temps voulu les bonnes personnes.

Livre Blanc Andjaro Recrutement Cols bleus

3. Encourager la cooptation dans sa gestion du personnel

44% des entreprises ont utilisé la cooptation pour recruter des cadres en 2020. Si la recommandation est répandue chez les cols blancs, elle est moins habituelle chez les cols bleus. Pourtant, impliquer les salariés de terrain dans les processus de recrutement renforce l’engagement de ces derniers. Ils se sentent à la fois utiles pour l’entreprise et pour les proches qu’ils recommandent. Certaines structures proposent même un système de récompense pour encourager le recrutement participatif. En outre, l’employé coopteur prépare généralement bien « sa recrue » en amont ce qui facilite et accélère son insertion.

« On a changé de méthodologie. On n’essaie plus forcément de trouver à côté, on regarde ailleurs. Nous sommes même partis pour créer de la cooptation. On va pousser nos salariés à recruter pour nous, s’ils connaissent des gens qui ont vraiment envie de bosser. Et si ces gens sont toujours là un an et demi après, ils seront rétribués pour la mission qu’ils ont menée. C’est ce qu’on va essayer de mettre en place. Cela responsabilise tout le monde, ça ne marchera pas à tous les coups, mais pourquoi ne pas essayer ? »
Benoît Maire, PDG de Progress silicones

Recruter de cette manière contribue à la marque employeur et à l’attachement de l’individu à son entreprise. Un facteur décisif pour la gestion du personnel à l’heure où les employés n’hésitent plus à partir au bout de quelques mois.

4. Améliorer son taux de placement avec l’intérim

Pour compléter votre écosystème d’emploi, il est également essentiel  de solliciter les agences d’intérim. Ces dernières sont habituées à la recherche de compétences rapidement adaptables. Elles s’avèrent extrêmement utiles lorsque vous avez besoin de travailler en mode projet. Grâce à leur important vivier de candidatures, les agences spécialisées assurent souvent elles-mêmes la formation des candidats. Leur expertise du terrain permet de gagner du temps dans le processus de sélection. 

Les intérimaires offrent donc généralement une bonne adaptabilité. Pour davantage d’efficacité, il serait intéressant de diffuser les missions sur les jobboards d’intérim afin d’enrichir les viviers au fil de l’eau. 

5. Activer l’ensemble de son écosystème d’emploi simplement

Recrutement interne, vivier de CDD, cooptation, intérim… toutes ces solutions contribuent à améliorer le taux de placement de votre personnel. Mais pour mobiliser les candidats adéquats au bon moment, il vous faut activer l’ensemble de cet écosystème d’emploi rapidement et facilement. Ce moyen se trouve dans la digitalisation, pour : centraliser les canaux de recrutement et diffuser les besoins.

« Sur un marché du recrutement toujours plus concurrentiel et digitalisé, l’entreprise doit recourir à des pratiques innovantes et s’inscrire dans le long terme pour se démarquer. »
Alain Di Crescenzo, président de CCI France

Je consulte le livre blanc

Vous pouvez engager vos employés grâce à une nouvelle expérience au sein du groupe. Ce qui assure à l’employeur et aux gestionnaires RH :

  • Une main-d’œuvre habituée aux usages du groupe ;
  • Le désilotage des profils ;
  • Un enrichissement mutuel entre entités. 

Les managers bénéficient également d’un accès rapide à l’ensemble des profils disponibles. In fine, le taux de placement est optimisé grâce au gain de temps et d’efficacité dans vos sollicitations.

Pour conclure, résoudre le paradoxe des emplois non pourvus nécessite de la visibilité, de la communication et de la réactivité. 3 caractéristiques propres à la révolution numérique. La solution pour améliorer le taux de placement de votre personnel se trouve donc dans l’utilisation de canaux de recrutement variés et complémentaires. Le tout activé simultanément et intelligemment grâce à un outil digital conçu pour répondre de manière agile à l’ensemble de votre gestion du personnel.

Comment mieux piloter et réguler l’absentéisme au travail

Les indicateurs de mesure pour le surveiller, et les solutions
incontournables à mettre en place pour l’absorber quelle que soit
votre entreprise.

Image e-book absentéisme Andjaro

Allez plus loin avec d'autres articles de cette catégorie

💌 Abonnez-vous à notre newsletter

Recrutement, gestion des talents, staffing, digital RH... Retrouvez ces sujets ainsi que les actualités Andjaro chaque mois dans votre boîte mail !