RETOUR

Les Français, prêts à travailler davantage pour augmenter leur rémunération

Les Français, prêts à travailler davantage pour augmenter leur rémunération

💌
Abonnez-vous
à notre newsletter

Cliquez ici !

Télécharger le baromètre

Andjaro vous dévoile la première édition de son Baromètre réalisé avec Odoxa : “Transformation du travail, précarité & flexibilité : ce qu’en pensent les Français”. Véritable scanographie de l’emploi, le Baromètre montre que malgré le contexte économique angoissant, les Français sont prêts à accepter plus de souplesse dans leur contrat de travail et leur façon de travailler. La condition : que cette souplesse bénéficie autant aux salariés qu’aux employeurs !

“Travailler plus pour gagner plus” selon les répondants

La vision d’ensemble qu’offre le Baromètre Andjaro/Odoxa illustre la vision positive des Français sur leur travail, et plus globalement sur le marché de l’emploi. En effet, plus des trois-quarts des actifs interrogés se disent satisfaits de leur travail, une proportion en nette hausse depuis le Covid (+4 points depuis novembre 2018).  

Un sentiment d’inquiétude persiste cependant pour la proportion d’actifs qui connait d’importantes contraintes professionnelles au travail et pour qui l’emploi n’est ni stable, ni intéressant, ni sécurisant. Par ailleurs, si les contraintes semblent gérables une à une, leur cumul est en revanche plus délicat pour quand il s’agit à la fois de travailler le week-end et de nuit ou de façon fractionnée. Une partie des actifs vit même ces trois contraintes à la fois. In fine, plus d’un actif sur quatre estime que son emploi est « précaire ».  

New call-to-action

Engagés et ouverts aux contrats courts quand ils sont inévitables

Les Français sont-ils atteints de présentéisme ? Les personnes interrogées indiquent en tout cas travailler plus par semaine que ce que prévoit théoriquement leur contrat de travail. Une tendance renforcée par le fait qu’une grande partie des salariés sont prêts à “travailler plus pour gagner plus”, en particulier ceux qui exercent des emplois précaires.

Par ailleurs, même si les tensions actuelles sur l’économie inquiètent davantage les actifs qui perçoivent toujours le “CDI” comme un idéal, le CDD ou l’intérim reste une option, faute de mieux. Notons que l'usage des contrats courts a considérablement augmenté en 10 ans : de 474 millions à 808 millions d’intérimaires, de 12,4 millions à 18 millions de CDD (Source : Xerfi).

“Les Français sont prêts à accepter plus de souplesse dans leur contrat de travail et leur façon de travailler… à condition que cette souplesse bénéficie à tous."  
Gaël Sliman, Co-fondateur et président d’Odoxa

Un regard très positif sur la notion de flexibilité

Contrairement aux idées reçues, les Français travaillent déjà énormément mais se déclarent prêts, par exemple, à effectuer des remplacements de collègues ou à travailler dans d’autres équipes en échange d’avantages et d’une rémunération plus importante.

Ils sont aussi enclins à ce que cette flexibilité, loin du télétravail, soit portée par la technologie. Ainsi, pour la majorité des répondants, les applications permettant de rapprocher employeurs et demandeurs d’emplois favorisent une flexibilité « gagnant-gagnant » de par leur praticité. Constat intéressant face au nombre de Français interrogés qui jugent les absences de dernière minute d’un salarié d’un établissement public comme étant un problème important pour le service public concerné. Une problématique également conscientisée dans le privé.  

Je consulte le livre blanc

« Au-delà de relever des faits marquants concernant les habitudes de travail des Français, les résultats du Baromètre nous révèlent surtout une flexibilité attendue de la part des salariés. Aux employeurs et équipes RH de se poser les bonnes questions aujourd’hui : la flexibilité dans votre entreprise est-elle subie ou perçue comme une contrainte par votre personnel ? Avez-vous mis en place une politique permettant de créer cette relation gagnant-gagnant avec vos collaborateurs ? Charge à l’organisation de mettre en place cette flexibilité, dans le respect des collaborateurs et en capitalisant sur la technologie pour les y aider. »  
Quentin Guilluy, co-fondateur et CEO d’Andjaro.

Les résultats détaillés de notre Baromètre Odoxa pour Andjaro “Transformation du travail, précarité & flexibilité : ce qu’en pensent les Français” sont accessibles depuis ce lien.

Comment mieux piloter et réguler l’absentéisme au travail

Les indicateurs de mesure pour le surveiller, et les solutions
incontournables à mettre en place pour l’absorber quelle que soit
votre entreprise.

Image e-book absentéisme Andjaro

Allez plus loin avec d'autres articles de cette catégorie

💌 Abonnez-vous à notre newsletter

Recrutement, gestion des talents, staffing, digital RH... Retrouvez ces sujets ainsi que les actualités Andjaro chaque mois dans votre boîte mail !